Les Croix du Quercy

L’homme n’a de cesse que de se raconter

En histoires, contes et légendes …..

Libre à nous de savoir, lire et comprendre.

 

 

PREFACE de Jimi Zacka

 

« La parole de la croix est folie pour ceux qui périssent, mais à nous qui obtenons le salut elle est la puissance de Dieu » (1 Corinthiens 1.18). C’est la réflexion centrale qui préoccupe l’apôtre Paul dès le début de sa lettre ux Corinthiens. Pour Paul, la croix parle. C’est quelque chose qui a du sens et qui constitue et souligne des faits historiques.

En effet, Dauna Floguez, très ambitionnée par l’histoire de sa région (le Bas Quercy), essaie de nous conduire dans les méandres historiques de différentes interprétations de la croix.

Le parcours de ce livret nous fait découvrir, d’une autre manière, que la douleur et la souffrance sont des croix
personnelles. On est seul à les porter. »

Pasteur Jimi ZACKA

Montpellier/Brazzaville
Les Croix du Quercy

 

Le Quercy est une région marquée par les invasions Romaines, Celtes, Wisigothes, Sarrasines et Anglaises qui modulèrent profondément la pensée du Quercynois. Elle rencontre la Grande Histoire de France en l’an 778 en devenant Comté de Quercy (Montauban – Cahors – Figeac) rattaché par Charlemagne au Comté d’Aquitaine,  puis de Rouergue propriété des Comtes de Toulouse.

Cette société médiévale souvent oubliée parce que imaginée triste et plane, est à l’origine d’un grand nombre
de nos avancées technologiques, politiques, sociales, religieuses ou  artistiques. La richesse de sa diversité en fait une période fabuleusement innovante.

L’histoire de l’Occitanie, et celle  du Quercy, puise sa symbolique dans 600 ans d’histoires médiévales nourries de  guerres et de paix  où se mêle Eglise de  Rome, Royaume de France, Inquisition, Cathares aussi appelés hérétiques,  Templiers et Hospitaliers, Catholiques et Huguenots (Protestants).

De nombreuses traces laissées à la  postérité par l’homme du Moyen Age trouvent son sens dans la multiplication de signes  et prières d’actions de grâce. Elles permettaient d’accéder au paradis ou de repousser
le diable mais en opposition de marquer son appartenance à un dogme cathare ou  à un Ordre Templier. Nous visitons encore aujourd’hui ces fantastiques  maitrises d’œuvres avec intérêts tels que les Cathédrales et Monuments du  XIIème et XIIIème siècles merveilleux exemples conservés et entretenus précieusement
par nos régions.

L’histoire du Quercy regorge de  traces très subtiles. Marquée de l’empreinte d’une société prise entre Occident
et Orient  ……….

Celle des Croix en sont un exemple bien précieux, c’est pourquoi elles font l’objet de ce premier livret.

Définition   :Croix – dictionnaire Le Petit Robert

« Du latin crux, crucis, désignant plusieurs sortes d’instruments de supplice : le pal, la potence, la croix.
L’usage de cette dernière apparaît à l’époque des guerres puniques (264-141 av. J.-C.). Le supplice de la croix était réservé aux esclaves, puis à ceux,  malfaiteurs et voleurs, qui n’avaient pas le titre de citoyens romains. Dès  Plaute (254-184 av. J.-C.), crux est courant en latin et entre dans des  locutions proverbiales ; il prend le sens de « torture morale » et, par  métonymie, désigne le tourmenteur. »

 

Index

-  Carte de l’Occitanie

-  La Croix Occitane ou Midi-Pyrénées

-  La Croix Latine ou de l’Eglise de  Rome ou Catholique

-  Les Croix Templières et  Hospitalières

-  La Croix Cathares Albigeoise ou  Vaudoise

-  La Croix Huguenote ou Protestante

-  Carte du Pays Quercy

Les Croix dans l’histoire du Quercy

L’Occitanie  est une vaste région. Elle  s’étend de l’Océan Atlantique à l’Italie, en passant par l’Espagne.

On y parle  une seule et même langue : la langue d’Oc ou langue Occitane. La ville de  Toulouse est la Capitale de l’Occitanie. Le drapeau  de Midi-Pyrénées est une Croix Occitane sur fond rouge. Cette Croix  évidée et pommelée du Languedoc est un symbole de ralliement aux Cathares.

La Croix  Latine – Symbole de la Religion Catholique. Elle a la  forme de l’instrument de torture en bois où fut  cloué Jésus-Christ. A  l’envers,  elle est Croix de saint Pierre  (qui fut crucifié la tête en bas). Exemple :  Eglise Saint Pierre-ès-Liens de Nègrepelisse – Tarn et Garonne

Doublée,  elle devient Croix de l’Evêché.  Souvent  représentée dans les Eglises construites à la gloire d’un Evêque. Croix  ecclésiastique adoptée par les cardinaux  et  les archevêques. Exemple :  Eglise Albigeoise de St Martins à Réalville

En jaune,  elle est le signe de l’Infamie. Imposés par  les Inquisiteurs qui exigeaient que les Hérétiques (Les Cathares) la cousent  sur leurs vêtements,  l’une sur le dos et  l’autre sur la poitrine.

Une des Croix Templière. L’ordre du  Temple était un ordre religieux et militaire. Issu de la  chevalerie chrétienne du Moyen Âge appelée les Templiers. Créé le 22  janvier 1129 – Dissout le 13 mars 1312.  Quelques unes des Terres Templières en Tarn et  Garonne :

Albefeuille  Lagarde – Auvillar – La Bastide du Temple – Casterus – Golfech – Lacapelle Livron  – Moissac – Montricoux -  St Amans du  Pech -  St Antonin Noble Val – St Peyronis – Ventillac – Vieules – La Ville  Dieu du Temple –  Villeneuve. Diverses autres Croix Templières

La Croix de  Jérusalem -  Ordre Hospitalier de St Jean  de Jérusalem, insigne des  chevaliers du Saint-Sépulcre de Jérusalem et des Franciscains de la Custode et  du Patriarcat Latin de Jérusalem. Les cinq  croix figurent les cinq blessures du Christ, les cinq premiers livres de la Bible ainsi que les cinq premières Églises Chrétiennes. En 1312,  tous les biens du Temple sont donnés aux Hospitaliers. La  Commanderie de Montricoux appartient à  l’Ordre des Hospitaliers.

La Croix de  Malte – La croix de  Malte de forme caractéristique. Utilisée  comme symbole religieux, honorifique ou national. Les huit  points externes sont symboliques de la régénération. Supposés  représenter les huit béatitudes. Blanche sur  fond Noir pour les servants de l’Hôpital de Saint-Jean  à Jérusalem. Blanche sur  fond rouge pour l’Ordre des Chevaliers de Saint-Jean Jérusalem. Blanche sur  fond rouge pour l’ordre de Malte qui l’utilise  comme emblème de leurs différentes organisations caritatives.

 La Croix Cathare  - Le Catharisme est une religion qui tire  son enseignement du Livre saint : le Nouveau Testament. Sa prière  est le Notre Père et Jésus Christ est l’envoyé de Dieu. Religion  dite Dualiste Le Bien et Le Mal. Elle sera  présente en Occitanie 600 ans jusqu’à que le Tribunal de l’Inquisition brûle en  pays Quercy les derniers Cathares à Monclar-de-Quercy (*)

La croix Protestante ou Huguenote

 La croix Protestante ou Huguenote née de la superposition des Croix de Malte et de St André avec fleurs de Lys auxquelles on a suspendue une Colombe représentant le St Esprit aurait été créé par un bijoutier Nîmois qui se serait inspiré de la Croix de l’ordre du Saint-Esprit, créé à la fin du XVIe siècle par Henri III. Ces deux croix sont exactement semblables sauf que la colombe est sous la croix Huguenote alors qu’elle est sur la croix pour celle de l’ordre du Saint-Esprit.

En y regardant de plus près, on peut penser que cette croix protestante est un héritage Cathare reprenant les principes de la croyance chrétienne avec :

-       Le Père ou Dieu qui s’écrivait en hébreu X. C’était la dernière lettre de cet alphabet qui signifiait « -fin, accomplissement de la révélation du Verbe de Dieu- ». Cette lettre était appelée le Tau.

-      Le Fils représentait par la croix du crucifié, raccourcit pour se différencier de la croix catholique, ou adapté de la croix du Comté de Toulouse défenseur du Catharisme

-      La Colombe symbole de l’esprit de Dieu dans les quatre Evangiles attestant que le Christ, au moment de son baptême «vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe» ou  de la Paix avec la colombe qui avertit Noé de la baisse du niveau des eaux du déluge.

Les  huguenots attribuèrent à chacune des pointes de la croix de Malte des  béatitudes tirées de l’évangile selon Matthieu.

Appelés  également Protestants, ils sont les descendants de l’Eglise Cathare Vaudoise qui ressurgira dans les
mouvements des Eglises Réformées Suisse et Allemande dites  Calviniste et Luthérienne au 16ème siècles.

Ce n’est qu’en 1905 avec la loi dite 1905 qu’il y a séparation des Eglises et de l’Etat Français. Sa république devient laïque, elle encore la seule de l’Union Européenne.

L’Eglise Réformée de France est fondée en 1938. En 2012, elle devient l’Eglise Protestante Unifiée de France (EPUF) rassemblant les Luthériens et les Calvinistes dans un mouvement religieux dit Protestant Historique.

(*)Les  Cathares sont des Chrétiens. On reconnaît leurs doctrines dualistes aux deux principes fondamentaux du bien et du mal. Les différences d’approches Albigeoise et Vaudoise que connue l’Occitanie médiévale influenceront les renaissances du catholicisme et catharisme en protestantisme du 17ème siècles. Il faut rappeler que ces différences n’empêchaient pas les cathares de vivre ensemble dans un profond respect mutuel, au même titre que les religions musulmanes, juives et autres qui coexistaient en paix dans cette société d’ouverture que  »La Canso » relate avec bonheur :

-  Les Albigeois qui restent fidèles au Pape et dénoncent  l’abus de pouvoir de l’Eglise. Ils vivent leur foi différemment de celle des  Chrétiens de l’Eglise de Rome. Leur approche novatrice de la Théologie, la
Liturgie, la Morale, s’inspirant du  Manichéisme, une religion fondée aux 3ème siècles par un prophète Persan Mani, issue elle-même de la Zoroastrie 1ère  religion monothéiste (1 à 2 mil ans av.  J.C.), Egalement tirée d’un précepte Indien le Mazdéisme (Inde). Ils deviennent  dangereux aux yeux de l’Eglise officielle. Pourchasser durant six siècles par  l’Inquisition. Ce Tribunal ecclésiastique d’exception, chargé de lutter contre  les hérésies, eut raison des Cathares aux 15 ème siècles. Les  derniers Cathares du Quercy furent brulés à Monclar-de-Quercy.

-  Les Vaudois, nommés ainsi par l’Inquisition qui confondit  le Réformateur Pierre Valdo mort en martyr en 1217 et fondateur de l’Eglise  « les pauvres de Lyon » avec cette église cathare qui disaient tenir
leurs enseignements directement de l’Apôtre Paul et qui dénonçaient les  Pouvoirs Séculiers de l’Eglise et du Pape.

 Dans ce Livret  1 vous venez de découvrir les Croix du Quercy.  De subtiles traces de  l’histoire des hommes sur cette terre rougeoyante ……… Une croix sur le bord de la route, et le mystère commence : elle est Cathare,
Templière, une borne kilométrique, une Sépulture ?

Une croix dans un édifice,  dans un livre, un meuble, une peinture ……… Rien n’est anodin en pays de Quercy,  tout est trace historique !

N’oubliez jamais  d’être curieux, ces hommes du Moyen âge n’ont eu de cesse que de nous raconter  leur histoire à travers leurs savoir-faire, paysan, bourgeois, artisan,  commerçant, troubadour, noble …. Bon voyage  en terre Quercynoise, Son  histoire, ses contes et légendes regorgent  de secrets qu’ils vous restent à découvrir.

Partez à la  chasse aux trésors, En Quercy ils sont à l’origine de tout.

Vous pouvez demander à recevoir ce livret illustré pour 4 euros : 1 euro ira à la fondation de Jimi Zacka, 1 euro à l’édition, 1 euro à Dauna Floguez, 1 euro pour les frais d’envois et d’enveloppe

 

Le 29 juin 2012

A Jimi Zacka, Pasteur à Nègrepelisse.

Passe des gens en robes, noires,

Qui vous font avancer d’un fardeau.

Sans savoir qu’on le porte ou supporte.

Puis un soir, on le regarde et on le voit !

Merci, je suis fière de le voir,

Et je n’ai plus honte de le porter.

Aucun être nait seul quand il est homme.

Aucun être n’est seul quand il a la foi.

Merci

Dauna FLoguez

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus